Ce site a fermé. Nouveau site : http://bibliothequeroyale.guilde-wow.fr/
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiche : Mordecaï Thondragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mordecaï Thondragon

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 09/09/2015

MessageSujet: Fiche : Mordecaï Thondragon   Mer 9 Sep - 15:52


Informations sur le personnage


Nom : Thondragon
Prénom :  Mordecaï
Âge : Adulte
Origine : Comté-De-l'Or
Race : Humain
Famille :
-Mère : Fera Tildon ( Décédée )
-Père : Grant Thondragon
-Fratrie : Inconnue

Une personne ordinaire vous croise à Hurlevent. Quelle impression Mordecaï lui fait ?

Avec des origines aussi modestes Mordecaï arrive très bien a se fondre dans la foule, notamment a Hurlevent. Mais, les personnes attentives distingueront certainement ses yeux bleus clairs et ses cheveux d'un blanc très pur le prenant bien souvent, a tord, pour un chevalier de la mort. Seulement son teint de peau très vif le distingue de ces créatures...Les plus méfiants ne l'approcheront donc pas de trop prés.

A quel poste souhaite-t-il être affecté ? Pourquoi celui-ci ? Pourquoi le lui confierait-on ?

Le poste de Plume semble être le plus adapté pour lui : ancien scribe et adepte des textes sacrés il sait se montrer patient. Pour le moment il ne souhaite pas endosser de responsabilités, il est bien plus a l'aise avec le papier, l'encre et la plume qu'avec des personnes de chair et d'os.  

Quelle est son histoire ?

Thondragon... Drôle de nom pour un simplet comme Mordecaï. Fruit de l'union illégitime entre un soldat d'Hurlevent et une fille des rues nommée Fera Tildon, quelque peu reconnue dans leComté-de-l'Or, ce bâtard avait néanmoins reçu le cadeau de la vie et comptait bien en profiter. En effet, même si sa mère était loin d’être l'une des femmes les plus respectables de la région, elle avait le cœur bon, et était donc incapable d'abandonner son propre sang a une pénible vie d'enfant des rues ; mais elle était tout aussi bien incapable de s'occuper de ce nouveau-né toute seule.

La décision qu'elle prit cette nuit la fut probablement la plus difficile mais aussi la plus sage qu'elle eut prise de toute sa vie : elle enveloppa son nourrisson dans une couverture médiocre, se vêtit d'un voile afin de couvrir son visage, attrapa la maigre bourse d'or qui traînait sur son chevet ainsi que de quoi écrire avant de décamper, son bébé entre ses bras, en direction de l'Abbaye du Comté-du-Nord.

Une fois a destination, elle déposa le petit Mordecaï accompagné d'une note qu'elle avait griffonné sur le chemin au pied de la grande porte et frappa trois grands coups qui résonnèrent dans toute l'abbaye. Un clerc, réveillé en sursaut par ce qui ressemblaità de véritables coups de tonnerre, se précipita à l’entrée afin de savoir d'où provenait ce boucan. Un bruit de course et une silhouette qui à peine aperçue avait déjà disparue, ainsi qu'un bébé, enveloppé dans un tissu bien modeste, et un parchemin sur lequel on pouvait lire :


L'Abbaye du Comté-du-Nord avait pris Mordecai sous son aile et c'est ses clercs qui se chargèrent de son éducation. Si un bon nombre de questions concernant ses origines trottaient dans la tête du jeune enfant, les clercs de l'Abbaye ne pouvaient que lui apprendre les initiales qui figuraient sur le parchemin lorsqu'ils l'ont découvert. Toutefois, son nom, Thondragon, lui évoquait le nom d'un noble combattant de l'Alliance et il n’était pas rare de le surprendre en train de se rêver Chevalier d'Hurlevent mettant en déroute la Horde aux commandes d'un bataillon d'hommes prêts à mourir pour l'honneur de leur patrie.

Ses rêves d'enfants prirent fin lorsqu'il entama son adolescence, enfin capable de prendre du recul il savait ce que tout le monde murmurait tout bas : Mordecai Thondragon, fruit d'un adultère, fils indésiré, rejeton illégitime. Mais qu'importent les rumeurs et les langues assassines, pour lui, sa famille se résumait à l'Abbaye et sa propre Foi. Une Foi dans laquelle il puisait toutes ses ressources, car ne supportant aucunement l'injustice et les actes immoraux il lui arrivait très souvent de prendre part à des conflits afin d'y rétablir sa justice divine. Même si la plupart du temps cela consitait à rattraper l'auteur d'un larcin, certaines échauffourées le faisaient rentrer à l'Abbaye couvert de sang.

À l'aube de son 20e printemps, alors qu'il était devenu un clerc du Comte-du-Nord et scribe de l'Abbaye, une dame dans sa quarantaine l'approcha, lancinante et à la peau très pâle, ce qu'elle lui révéla le plongeant dans une colère noire : cette sorcière prétendait être sa mère ! Il ne permettra pas que l'on se moque de lui ainsi ! Alors qu'il s’apprêtait à gifler de rage cette femme et la congédier hors de l'Abbaye quelque chose l'en empêcha, un rayon de soleil traversa l'un des carreaux de l'Abbaye afin de dévoiler le visage de la dame apeurée : des yeux d'un bleu très clair, comme les siens, des cheveux d'un blanc brillant, comme les siens et des pommettes rebondies... Comme les siennes. Mordecai s’arrêta net, toute sa rage venait de disparaître en un battement et choc fut si soudain qu'il s’écroula sur ses genoux et porta ses mains à son visage afin de contenir ses larmes, en vain.
Fera Tildon, celle qu'il pouvait des à présent considérer comme sa mère, habitait non loin de Comte-de-l'Or dans une ferme où elle y louait une chambre, en plus d'y travailler en tant que femme de ménage pour subvenir à ses besoins. Mordecai allait lui rendre visite au moins 2 fois par jour, il voulait probablement rattraper le temps perdu, mais aussi profiter de celui qui lui restait avec sa mère car comme il l'avait remarqué, Fera semblait être rongée par un mal insidieux. Lorsqu'il abordait la question de son père, sa mère avait tendance à l’esquiver : elle n’était pas fière de son passé et ne voulait pas risquer de perdre son fils à nouveau. Plus Fera était affaiblie par la maladie, plus les visites de Mordecai se faisaient fréquentes et c'est 5 ans plus tard, lors d'une nuit d'automne, qu'elle quitta ce monde et cela malgré toutes les prières de son fils. Toutefois, avant son dernier souffle ils abordèrent une dernière fois le sujet du père et contrairement à d'habitude cette fois-ci c'est Fera qui initia la conversation, elle lui indiqua un meuble de la chambre et lui demanda d'une voix à peine audible de chercher en dessous de celui-ci un paquet d’enveloppes afin de les lui ramener, Mordecai s’exécuta, les larmes aux yeux sachant que la fin était proche. Fera lui adressa un sourire, lui expliqua que ce sont les seules restantes et lui fit signe d'ouvrir la première du paquet, Mordecai défit alors le sceau de cire de la première enveloppe et sortit la lettre afin de la lire. À peine avait-il commencé sa lecture que sa mère lui demanda péniblement : "A haute voix s'il te plaît". Il reprit donc du début, et a haute voix cette fois, plus sa lecture avançait, plus il peinait à croire ce qu'il lisait ; plus ses mains tremblaient, plus sa voix se faisait incertaine : une véritable déclaration, une lettre d'amour enflammée adressée à sa propre mère signée “Ton Cher Grant Thondragon”.Thondragon ? Il lui fallut qu'une fraction de seconde pour comprendre que l'auteur de ces lettres fût certainement son père. Mordecai continua sa lecture auprès de sa mère de la dizaine de lettres restantes et lorsqu'il eut fini, il leva la tête mais Fera était déjà partie, un sourire aux lèvres.

Un petit mois s’écoula, un laps de temps nécessaire au jeune clerc afin de faire le deuil de sa mère et réfléchir à ce qu'il allait faire à présent. Sa décision fut sans appel : Il partira à la recherche de son père aux premières lumières du printemps.
Avec les maigres indices, la plupart n’étaient que des noms de villages et d'avant-postes de l'Alliance provenant des lettres, il déduit tout de même sa première destination : Baie-du-Butin. S'ensuivit une véritable course-poursuite, d'indice en indice Mordecai suivit les traces de son père, son obsession lui fit perdre la notion du temps, depuis combien de temps avait-il commencé cette traque ? Des mois ? Peut-être même des années ? Il n'en savait rien. En revanche il savait qu'il ne tarderait pas à atteindre son but... Un pressentiment ou un murmure divin, qu'importe cette fois-ci il en était certain,Draenor accueillera leur première rencontre.


Informations In Game


Pseudonyme et royaume : Morthon - Culte de la Rive Noire
Classe et spécialisation(s) : Prêtre Discipline et Sacré(mentinutile)  
JdR / JcE / JcJ : Un peu de tout, un peu de rien. Mais un penchant pour le PvE et le JcJ sauvage


IRL

La vingtaine, pianiste pas terrible mais qui se débrouille, grand amoureux de la musique, roliste a ses heures perdues, grand baroudeur ( Parlez moi de voyage et vous me supplierez de me taire ) et buveur de bière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swan
Admin
avatar

Messages : 754
Date d'inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Re: Fiche : Mordecaï Thondragon   Mer 9 Sep - 17:05

Bonjour,

Merci pour ta candidature que j'ai lue avec attention. J'ai toutefois plusieurs remarques à faire, ce qui n'enlève rien au fait que j'apprécie une fiche aussi travaillée ! =)

-La ressemblance avec les chevaliers de la mort. Un chevalier de la mort est bien plus qu'un homme qui a des yeux bleu brillant. Ils sont morts, ça se sent forcément. A part les simples d'esprit, je ne vois pas qui pourrait confondre un homme vivant aux yeux bleus et un homme mort aux yeux exsudant la magie nécromantique.

-Le poste de Plume. Il n'est qu'une transition. Ton personnage passera, s'il est pris, par cet emploi, mais si ses supérieurs disent un beau jour que sa formation (et sa mise à l'épreuve) est terminée, il deviendra Sage. Ce n'est pas pour tout de suite donc mais il sera appelé à avoir quelques responsabilités.

-L'histoire : quelques fautes, je suis sûre que tu peux les voir en te relisant. ^^ Quelque chose d'assez humble, j'aime bien, simplement une question : pourquoi sa mère revient-elle le voir vingt ans après l'avoir laissé, pourquoi maintenant ? (Et le réflexe de la gifler m'a étonnée aussi...)

Dans l'attente de ta réponse. =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliotheque-royale.forumrpg.org
Mordecaï Thondragon

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 09/09/2015

MessageSujet: Re: Fiche : Mordecaï Thondragon   Mer 9 Sep - 17:30

Je m'excuse présente mes excuses pour les fautes, il y en a effectivement ( d'autant plus que j'utilise un qwerty ).
Concernant tes questions sur la trame narrative, on pourrait justifier tout cela par les regrets de sa mère : elle est malade, s'est rangée ( pour ceux qui n'ont pas compris elle faisait le tapin ) et aimerait certainement passer les derniers moments de sa vie avec son unique famille : son fils. Concernant sa réaction il est vrai qu'elle parait un peu violente, mais il ne faut pas oublier que Mordecai a essuyé un bon nombre de railleries surtout durant son adolescence, alors en jeune homme fort et fier il a probablement voulut défendre son honneur quitte a en venir aux mains croyant a une très mauvaise blague. Mais bon, au final, il ne l'a pas giflé Wink

Et pour cette histoire de chevalier de mort, en effet prenant l'odeur en compte cela parait absurde, ce sera donc a éliminer de la description.

Bref, si vous avez d'autres questions n’hésitez pas.


Dernière édition par Mordecaï Thondragon le Jeu 10 Sep - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swan
Admin
avatar

Messages : 754
Date d'inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Re: Fiche : Mordecaï Thondragon   Mer 9 Sep - 22:03

Merci de ta réponse.
Je te laisse donc corriger ta fiche, je la relirai.
Je te propose un entretien pour demain jeudi 10 à 16 heures. Si cela ne te convient pas, dis-le et nous nous efforcerons de trouver un autre moment qui convienne à tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliotheque-royale.forumrpg.org
Cleython

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 30/08/2015

MessageSujet: Re: Fiche : Mordecaï Thondragon   Jeu 10 Sep - 0:45

Voilà une première candidature plaisante ! Tu as une histoire, disons, plutôt bonne, relativement originale (je ne vois pas tant de bâtards que ça IRP, c'est quelque chose à exploiter!) il y'a de quoi donner du caractère à ton personnage, et je suis moi-même plutôt déçu de le voir en tant que prêtre. (Tu as tout pour faire un bon paladin ! ) Tu mérites clairement de le développer ! Et j'espère que tu auras l'occasion de le développer ^^

  Pour donner mon avis, ton passage sur ces "yeux de chevalier de la mort" est une comparaison relativement bonne si tu entends qu'il a VRAIMENT les yeux très clairs et brillants (pas jusqu'à la magie, bien sûr) mais je pense que c'est juste une formule mal tournée pour parler d'un trait physique :p.

 Pour finir, et y donner mon avis, c'est...plutôt bien ! C'est une histoire qu'on aimerait suivre, même si tu devrais plus la détailler (à mon sens) il y'a du potentiel. Je jugerai de cela en rp. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordecaï Thondragon

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 09/09/2015

MessageSujet: Re: Fiche : Mordecaï Thondragon   Jeu 10 Sep - 14:24

Merci, ça fait plaisir.
Et va pour 16h aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiche : Mordecaï Thondragon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiche : Mordecaï Thondragon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche d'identité] Feodora Raspakov
» [Fiche] Fairy Tail
» [Fiche] Code Geass
» [fiche]Bleach
» [Fiche] judoBoy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bibliothèque royale :: Le bureau :: Candidatures :: Plumes et Dagues-
Sauter vers: